Recherche scientifiqueL'importance du sommeil profondLes facteurs de troubles de sommeilL'auto-guérison pendant le sommeil

Histoire et sociologie du sommeil

1. "Quatre Belges sur dix dorment mal"
2. Histoire de l'évolution
3. Habitudes de sommeil
4. L'endroit où l'on dort
5. La façon dont on dort
6. Les femmes dorment sur le côté, les hommes dorment sur le côté/ventre
7. Dette de sommeil
8. Le grand manque de sommeil

J’ai deux dieux, toi et le sommeil, vous êtes tout pour moi.
Goethe aan Charlotte van Stein

1. "Quatre Belges sur dix dorment mal"

source: Het Nieuwsblad 5-10-2004

En effet, pourquoi faut-il toujours que nous dormions? De tous les primates, l’homme dort le moins longtemps. Thomas Edison soutenait, il y a près d’un siècle, que l’invention de l’électricité et de la lumière artificielle rend le sommeil inutile.

De fait, la plupart des hommes ne doivent plus aller se coucher parce qu’il fait trop noir pour aller à la chasse ou pour ramasser la nourriture sans danger. Certes, grâce à la lumière artificielle, les usines peuvent travailler en continu, les magasins peuvent rester ouverts 24h/24, la vie nocturne bouillonne et même à la maison, l’on peut faire un tas de choses intéressantes la nuit sans devoir dormir.

En effet, pourquoi faut-il toujours que nous dormions? Pourquoi “perdons-nous” un tiers de notre vie à quelque chose qui ressemble à la “mort”? Quel en est l’avantage?

Dormeurs courts chroniques

Napoléon Bonaparte restait attentif jour et nuit, et souffrait par conséquent d’un manque chronique de sommeil. Il dormait uniquement des sommeils courts de quelques heures au plus.
Thomas Edison, l’inventeur de la lumière artificielle, estimait que le sommeil était “une déplorable régression vers le comportement primitif d’un homme des cavernes.”
Albert Einstein s’endormait fréquemment ; tant la nuit que le jour, il s'assoupissait régulièrement. Il soutenait que ce rythme de sommeil stimulait sa créativité.

top


2. Histoire de l'évolution

Et pourtant, quelque chose nous oblige à dormir. La fatigue de nos muscles et de notre esprit crée-t-elle le besoin de dormir? Ou nos gènes dirigent-ils un rythme circadien de 24 heures qui nous commande d’aller nous coucher? Les sciences n’ont pas encore trouvé la réponse.

En tant qu’homo sapiens, nous avons connu une longue évolution. Aujourd’hui nous avons toujours le corps du chasseur-collectionneur, y compris le coccyx. Depuis bien avant l’apparition du premier homo habilis jusqu’à récemment, l’homme était extrêmement vulnérable quand la nuit tombait. Il vivait solitairement ou en groupe, mais il fallait à tout moment rester vigilant.

Quand il fallait dormir, l’homme devait se cacher et se protéger le plus possible. Il s’installait donc dans des grottes ou sur des endroits élevés d’où il était possible de surveiller l’entrée. Comme nos ancêtres s’occupaient à nourrir le feu, à veiller et à d’autres activités de survie, ils comprenaient intuitivement qu’il n’était pas possible de ne faire qu'un somme pendant plusieurs heures. Leur nuit fut plusieurs fois interrompue par des moments actifs. De nos jours, il existe encore des populations primitives qui dorment plusieurs sommeils courts pendant la nuit. En s’organisant en groupes et en hiérarchies, la veillée nocturne pouvait être limitée à un groupe restreint, tandis que les autres évoluaient lentement vers le sommeil social moderne dans lequel les sommeils courts sont enchaînés dans une nuit pendant laquelle, de préférence, l’on ne se réveille pas.

Nous nous endormons sous l’influence d’émanations qui montent de l’estomac.
Aristote, philosophe grec

top


3. Habitudes de sommeil

Dans le monde occidental, nous dormons en général un sommeil qui se compose de 5 cycles, qui à leur tour, sont subdivisés en plusieurs stades. En étudiant le comportement du sommeil en dehors du continent européen et pendant mes nombreux voyages d’étude, j’ai pu constater que de nombreuses populations ont des habitudes de sommeil tout à fait différentes.

En termes de comportement du sommeil, il était frappant de voir que les populations qui vivent le plus près de la nature ne dorment pas toute la nuit, mais interrompent la nuit par des moment actifs. Il est tout aussi important de noter que le climat joue un rôle aussi important que l’obscurité quand nous voulons expliquer le phénomène assez répandu de la “sieste”. Même en Chine, la plupart des usines et l’administration ne travaillent pas à midi. Au Japon, le petit somme qui se tient à midi derrière le bureau est encore très populaire de nos jours. Bombay déborde d’activité à 5 heures du matin et à 11 heures du soir les habitants d’Abidjan se mettent en train.

top


4. L'endroit où l'on dort

Tout le monde ne dort pas son besoin de sommeil de la même façon; des sommes fréquents et courts dispersés au cours de toute la journée, tant sur le sol, une banquette, une chaise ou dans un lit sont plus fréquents que notre sommeil social moderne de 11 heures du soir à 7 heures du matin dans un lit bien fait. Dans le monde occidental, nous avons évolué pour passer des dormeurs dans un abri ou une grotte à des dormeurs dans des chambres protégées ou des chambres dans une tour où les gens et les familles dirigeaient les pieds vers le feu et cherchaient la chaleur et la protection mutuelle. Ils dormaient dans des lits qui les protégeaient de l’humidité, du froid et de la vermine. Généralement, ces lits se composaient de peaux ou de sacs remplis de matières élastiques et de couvertures qui étaient même posées sur le coffre abritant les possessions les plus précieuses.

Les Grecs et les Romains vivaient et mangeaient sur leur lit. Au Moyen Age, les vaillants guerriers dormaient en position assise en tenue de combat pour passer immédiatement à l'action, tandis que les hommes, les femmes et les enfants s'enfouissaient tous confortablement sous les couvertures en tenue d’Adam. Avec la pudibonderie caractérisant l'époque victorienne et les nouvelles idées sur l’hygiène, les chemises de nuit, les bonnets de nuit, les chambres à coucher individuelles et les lits ont fait leur apparition. Les rois français recevaient leurs ressortissants depuis leur lit, en position mi-assise/mi-couchée.

top


5. La façon dont on dort

Aujourd’hui, 70% de la population partage encore son lit avec une autre personne. Depuis une centaine d’années, la civilisation occidentale a évolué pour arriver aux chambres séparées dans lesquelles les parents et les enfants peuvent se retirer.

Depuis l’invention du matelas à ressorts métalliques et le sommier, nous dormons tout à fait horizontalement, et les coussins ont peu à peu fait place aux lits modernes plus ou moins justifiés du point de vue de l‘hygiène.

top


6. Les femmes dorment sur le côté, les hommes dorment sur le côté/ventre

Un sondage effectué en 1996 parmi quelque 2 000 de mes clients a révélé que 78% des femmes dorment sur le côté et que 72% des hommes dorment à moitié sur le côté et à moitié sur le ventre. Cela paraît logique puisque la plupart des femmes saines étaient jadis constamment enceintes et pouvaient difficilement prendre une autre position tout en offrant une meilleure protection au foetus.

Les hommes sont en effet mieux protégés par le dos et peuvent se redresser plus rapidement à partir de cette position. D’autres études montrent que 15% dorment sur le dos, 24% sur le côté gauche, 47% sur le côté droit et 14% sur le ventre.

Mais nous sommes couchés le plus souvent sur le dos. Non seulement à cause des matelas trop durs qui dérangent notre profil de sommeil, mais avec la literie qui se métamorphose en lit-siège, le roi télévision est entré dans la chambre à coucher. Jour et nuit, nous avons de la lumière, de la communication digitalisée, un réseau informatif mondial, et même pendant la nuit, nous avons accès à toute forme d’amusement et de loisirs … même dans la chambre à coucher.

Le roi dort sur le dos, le sage sur le flanc et le riche sur le ventre.

top


7. Dette de sommeil

Nous travaillons et voyageons pendant la nuit et nous sentons que nous accumulons un genre de déficit de sommeil. Nous pouvons peut-être fonctionner 24 heures sur 24, sans perdre trop de temps en dormant. En comparaissant les évolutions technologiques du siècle passé à notre évolution totale, ces évolutions technologiques se sont réalisées en une seule seconde, tandis que notre corps a pris 30 000 ans pour évoluer de l’homo sapiens à l’homme moderne.

Depuis l’invention de la lampe à incandescence en 1936, nous pouvons, d’un point de vue technique, travailler de nuit, nous pouvons de plus en plus vivre en toute hâte et nous pouvons même trouver de l’information et des loisirs au beau milieu de la nuit.

Nombres d’heures de sommeil par 24 heures
Âne 3
Cheval 3
Vache 4
Dauphin 7
Porc 8
Chien 9
Chimpanzé 10
Gorille 12
Chat 15
Chauve-souris 20

top


8. Le grand manque de sommeil

Mais pouvons-nous ainsi rogner sur notre besoin de sommeil? Est-ce que nous perdons vraiment un tiers de notre vie en dormant? Plus j’en sais au sujet du sommeil, plus je me rends compte que nos problèmes actuels sont plutôt dus à un déficit de sommeil qu’au gaspillage de temps en dormant. D’une part, le plus grand mal de nos jours est de dormir mal, mais d’autre part la société moderne et technologique et nos espérances de vie plus élevées exigent que nous profitions de façon optimale, même plus qu’avant, de notre sommeil.

Dans des laboratoires du sommeil partout au monde, des déficits de sommeil ont été créés sous des conditions de laboratoire pour étudier le comportement des sujets. Ces études montrent toutes que même un petit déficit de sommeil nous fait fonctionner moins efficacement. Les petits sommes survenus entre-temps sont en effet la plus grande cause d’accidents, tant au travail que sur la toute.

Vous devez donc savoir pourquoi il est si important de dormir !

top
eXTReMe Tracker